PAROLES
Novembre / Décembre Nº 180

Couverture :
Felix et Lola de Patrice Leconte


 



Editorial
Claire Berger-Vachon

Le French Cinepanorama fait cette année la part belle au contraste, comme en témoignent les deux films d’ouverture, Vidocq de Pitof et Loin d’André Téchiné.

Tandis que Vidocq fourmille d’effets spéciaux et atteint un budget inégalé, Loin est tourné avec le seul privilège du regard, cher au cinéma d’auteur et rendu encore plus focal par la souplesse et la légèreté de la caméra vidéo numérique.

Vidocq est à l’évidence démesure et illusion, érigées ici en principes fondateurs d’une esthétique nouvelle. L’image numérique, utilisée pour l’ensemble des décors, depuis les paysages de campagne française jusqu’aux monuments parisiens, n’est, en effet, qu’illusion créée sans l’intervention du réel ; elle existe sans être la représentation de quoi que ce soit.

Le cinéma, une centaine d’années après sa naissance, voit donc son statut changer : il est toujours vision du monde mais les images qu’il produit, désormais numérisées, n’ont plus de lien manifeste avec la représentation, renforçant ainsi l’illusion qui a fondé le cinéma des Frères Lumière.

Loin, de André Téchiné, se situe aux antipodes. La technique s’efface au profit du regard. Le contexte — Tanger, l’immigration clandestine, la drogue — tient le premier rôle. Les décors, tous naturels, magnifient la présence physique des corps et l’incertitude des âmes. De somptueuses prises de vue de la mer et de l’Espagne, comme ligne d’horizon réelle ou fantasmée, scandent le récit, racontant le déchirement provoqué par le désir d’ailleurs.

Le cinéma, une centaine d’années après sa naissance, a toujours le même statut : il demeure une expression du réel.

Deux visions du cinéma, et peut-être aussi du monde, sont ainsi montrées. Elles nourissent avec la même vitalité le cinéma français d’aujourd’hui.

今年法國電影節的特點是對比,就以開幕的兩套電影為例:畢托夫導演的《奪面解碼》和安德烈.泰希尼的《遙遠》。

這邊廂是充斥著特別效果及耗資史無前例龐大的製作《奪面解碼》,另一邊廂的《遙遠》卻是純萃基於導影的個人看法,是寶貴的導演版製作,而採用輕巧的數碼攝錄機拍攝令這部電影的焦點感覺更集中。

《奪面解碼》明顯是極端和虛構的,是由一種全新的美學概念之基礎原則建立出來。整部電影的佈景,由法國郊區景色到巴黎的紀念式建築物全部是利用數碼影像處理,其實都只是假像,完全不需要實物的介入;這些假像的出現並不是要代表或表達些甚麼。電影在誕生百多年後,其身份角色已有所改變:它仍然是世界性的影像,但自從數碼影像出現後,它所表現出來的與代表性再也扯不上關係,亦因此加強了由雷米爾兄弟所發明的電影所代表的虛幻感覺。

安德烈.泰希尼的《遙遠》正好相反。是一部重立場而捨科技的影片,故事背景——丹吉爾、偷渡、毒品——佔主導地位。完全沒有經過人工修飾的佈景更突顯了肉身的存在和心靈的不安。優美壯觀的海景和西班牙遠景——那分隔著夢想與現實的海岸線——有節奏地譜出故事內容,述說嚮往他鄉所引起的兩難感覺。

電影在誕生後的百多年,其身份角色依然不變:仍保持是一種表現現實的手法。

我們提供的是兩種不同的電影,亦可能是兩種不同見解的世界觀。但它們同樣給今日法國電影製作提供豐富的題材。