Fête de la Francophonie

Bertschy, pionnier du dessin électronique

Christophe Bertschy, jeune graphiste lausannois de 32 ans, père de « Smax », mais également de « Nelson » et de « Jimmy Brocoli », a une place à part dans l’univers de la bande dessinée : pionnier du dessin électronique, il n’use du crayon que pour dédicacer ses albums, dit-il avec humour. Présent à Hong Kong lors de la Fête de la Francophonie, il donnera quelques leçons de dessin sur ordinateur aux amateurs et aux curieux du genre.

Le Festival international de Bande dessinée de Sierre en Suisse est, on le sait, un découvreur de nouveaux talents. Chaque année, à l’issue d’un concours, il couronne un jeune dessinateur : en 1999, ce fut Christophe Bertschy. Ce jeune dessinateur a de multiples talents : la bande dessinée et le dessin de presse ; mais une constante unique dans l’exécution : le dessin électronique.

« Du dessin 100% électronique, précise-t-il. Je dois être le seul à le pratiquer : cela peut paraître peu naturel, mais cela fait bientôt dix ans que je travaille avec cette méthode, je crois que je suis parvenu à bien l’exploiter. L’un des avantages, c’est que je suis complètement démarqué de ce que tous les directeurs de collection de BD pouvaient recevoir. Je suis arrivé avec quelque chose qui ne ressemblait à rien, et c’est, je pense, ce qui a plu ».

Bertschy est un grand fan de la BD anglo-saxonne, de Gary Larson ou Watterson dans « Calvin » et « Hobbes ». Il s’est d’ailleurs lancé dans le strip avec un personnage, plus adulte et un peu absurde, « Nelson », qui apparaît tous les jours dans le quotidien suisse Le Matin depuis février 2001. « J’aime l’univers fermé du strip, dit-il, la recherche d’efficacité qu’il faut avoir : en trois cases, il faut être “punchy”, il faut aller à l’essentiel ». Il dessine également des dessins de presse pour l’hebdomadaire L’Hebdo (illustrant la chronique de Jacques Pilet) où il a été présenté par un de ses aînés qui avait remarqué son talent, le maintenant très populaire Zep, le père de « Titeuf ».

Mais le personnage de prédilection de Bertschy, celui qui petit à petit commence à se tailler une réputation dans les collèges, c’est « Smax », un adolescent , très grand garçon déjà, qui cherche à s’amuser et à impressionner les filles, et qui se retrouve bien-sûr, souvent la victime de ses fanfaronnades. Bertschy a déjà publié deux albums de son héros : La guerre des boutons et La folie des glandeurs, et s’apprête à en sortir un troisième. Il s’agit d’une suite de gags d’une page, qui content avec humour, vivacité et surtout perspicacité, la vie d’adolescents face au monde d’aujourd’hui. Le moins que l’on puisse dire est que l’on s’y amuse bien.

Smax fait des incursions constantes dans le monde des adultes qui s’avèrent souvent catastrophiques. Ses tentatives de séduction auprès des filles le sont d’ailleurs tout autant. Elles ont toutefois cette fraîcheur naïve de l’inexpérience qui leur donne ce cachet d’authenticité et qui les rend très pertinentes.

Le dessin à l’ordinateur, s’il surprend au départ les non-habitués, se montre d’une grande expressivité, en partie due chez Bertschy à la primauté dans le dessin des personnages, les fonds restant relativement simples. Ses arrières fonds sont souvent faits d’une seule tache de couleur, ou d’un dessin très simple en demi-teinte, ce qui donne à ces gags une lisibilité immédiate qui fait leur force.

Sur l’initiative du comité d’organisation de la Fête de la Francophonie à Hong Kong et grâce au soutien de Pro Helvetia (Fondation suisse pour la culture, Bertschy présentera donc son travail à Hong Kong en divers endroits ( Médiathèque de l’Alliance Française et Fringe Club) et signera ses albums (Librairie Parenthèses).

 



國際法語節

電腦繪畫先行者——白杰書

瑞士洛桑出生,現年三十二歲的青年漫畫家基斯杜夫.白杰書是少年漫畫集《Smax》之父,他同時創造了Nelson和Jimmy Brocoli這兩個受歡迎漫畫人物。他在漫畫界的地位特殊:是電腦繪畫的先驅,他笑說他的顏色筆只是用來在漫畫集上簽名。在國際法語節期間,他將來港並為熱愛漫畫或對此類創作好奇的人士示範電腦繪畫。

人所共知,瑞士謝爾國際漫畫節是一處為漫畫界發掘新手的地方。每年從比賽中選出一名年青漫畫家:一九九九年奪桂冠的正是基斯杜夫.白杰書。這位青年漫畫家多才多藝,除了漫畫之外亦為報刊繪畫插圖;但他唯一不變的就是創作手法:電腦繪畫。

他明確的指出:〝是百份百用電腦繪畫的畫。我肯定自己是唯一用這方法畫漫畫的人:可能有人認為這樣做不很自然,但我用這方法創作已差不多十年,而我亦相信自己已充份掌握了當中的技巧。其中一種好處就是我的漫畫與所有漫畫出版商可能會收到的作品完全不同。我能做到一些與別不同的東西,而我相信這就是他們所喜歡的〞。

白杰書是Gary Larson 或Waterson筆下的Calvin和Hobbes這兩個英語漫畫角色的擁躉。自二零零一年二月他亦開始每日在瑞士《早晨》日報的專欄中發表以人物Nelson為題,較適合成年人閱讀的諷刺性連載漫畫。他說道:〝我喜歡連載漫畫那封閉的空間,必須力求直接精簡:在三格內必定要‵一針見血′,直達重心〞。除此之外,他亦在《L庴ebdo》週刊為Jacques Pilet的專欄畫插圖。

但白杰書本人最喜愛的角色還是逐漸受中學生歡迎的Smax。這名愛尋樂和吸引女孩子注意的大男孩老是愛吹牛皮。當然,他亦因此經常自吃苦果。白杰書已出版了兩本Smax的漫畫集:《青春豆之戰》(La guerre des boutons)及《荒唐的遊蕩者》(La folie des glandeurs),第三集亦快將問世。

Smax不斷闖進成年人的世界,經常引起嚴重後果。而他向女孩施展魅力的意圖往往也同樣慘淡收場。但他的行為正好是現實生活中年青人的天真和缺乏經驗的真實寫照。

未習慣的人初時可能對電腦繪畫這概念感到詫異,但事實證明電腦畫具有豐富的表達力,當然,部份功勞應歸功於白杰書那精湛的繪畫技巧,他借助簡單,主要以色彩構成的背景來襯托人物造形,這讓笑話能即時被領會,如此一來故事更見精彩。

經香港的國際法語節籌委會的邀請,並幸獲瑞士文化基金會(Pro Helvetia)的贊助,白杰書將有機會來香在多處不同地方展出作品和即席示範電腦繪畫(香港法國文化協會當代法國信息資料中心及藝穗會)並出席在歐陸圖書公司舉辦的簽名會。