Humour 幽默小品

Texte : Eric Sacher
Traduction : Wong Yan Tak

 

Sempé, la vie, tout simplement

 

Jean-Jacques Sempé est l’un des illustrateurs français les plus connus, aussi bien en France qu’à l’Etranger où il a travaillé pour les plus grands journaux et magazines. Pourtant, il ne sort d’aucune école prestigieuse ; sa technique du dessin et son inspiration proviennent de son observation quotidienne des gens, de la vie. Là réside sa force.

Jean-Jacques Sempé est né le 17 août 1932 à Bordeaux. Après avoir brièvement travaillé dans le vin en tant que courtier, il part à Paris faire son service militaire. Arrivé gare d’Austerlitz à 18 ans, la capitale s’ouvre à lui et restera toute sa vie source de passions et d’inspiration. Son début de carrière en tant qu’illustrateur est difficile avec quelques dessins publiés dans les journaux régionaux comme Sud-Ouest ou Ici-Paris. Mais son trait intrigue et intéresse. Un jour, on lui demande l’autorisation de reproduire l’un de ses dessins, un petit garçon en culottes courtes que Sempé avait baptisé en s’inspirant de la publicité d’un vendeur de vins : la frimousse du Petit Nicolas était née, la rencontre avec René Goscinny allait la transformer en succès des cours d’école.

A 21 ans, Jean-Jacques Sempé a rendez-vous avec René Goscinny, de six ans son aîné et fraîchement débarqué de New-York. Avec Uderzo Goscinny a été le père d’Astérix, avec Morris le père de Lucky Luke, avec Tabary le père d’Iznogoud, avec Sempé il donnera une vie au Petit Nicolas. C’est l’histoire de nos enfances, avec l’étonnement et la naïveté éternelle de l’écolier face au monde incompréhensible des adultes. C’est l’histoire de Nicolas et de ses copains, Alceste « c’est mon meilleur copain, un gros qui mange tout le temps », Clotaire « il a souvent des histoires avec la maîtresse, et il doit faire des lignes », Eudes « il est très fort et il aime bien donner des coups de poing sur les nez », Agnan « le premier de la classe et chouchou de la maîtresse » et bien sûr Louisette « elle est chouette, Louisette, et quand on sera grand, on se mariera ». Les dessins de Sempé accompagnent l’aventure de notre petit héros qui apprend la vie et ses aléas. L’image du petit Nicolas, ses rires et ses pleurs, restent ancrés dans nos mémoires bien après avoir refermé le livre. On se sent tout chose. C’est la magie du coup de crayon. C’est le génie de Sempé.

A partir de 1957, le succès accompagnera Jean-Jacques Sempé sur tous les continents . Ses dessins sont publiés dans Pilote, dans Paris-Match, dans Punch, dans l’Express et font la Une du New-Yorker. A partir de 1960, il publie un album de dessins par an. Plein de tendresse et d’humour, son trait est souple et fin, discret. Il donne vie à ses personnages qui nous ressemblent et nous renvoient à nous-mêmes, à nos joies et à nos bonheurs comme à nos tristesses et à nos malheurs. Nous sommes cet enfant qui construit son château de sable contre la mer qui monte, nous sommes cet amoureux éconduit, ce solitaire dans la grande ville, ce vieux couple qui se parle encore mais ne sait plus se comprendre. Les dessins ne sont pas tristes, bien au contraire, ils nous font tous rire et sourire. Mais il se dégage toujours une pointe de nostalgie, cette pointe qui fait la beauté de la vie. Nous sommes finalement cet homme qui, se regardant dans la glace se dit : « Quand je pense que ça va disparaître, ça, un jour ! » . Sempé c’est un éternel regard sur la vie, un sourire nostalgique sur nous-mêmes.

Même lorsqu’ils décidèrent une pause dans les aventures du Petit Nicolas, Sempé et Goscinny ne se séparèrent jamais. Toujours maintenant, presque trente ans après la disparition de René Goscinny, Sempé entend encore à travers ses disques de jazz ou lorsqu’il écoute Ravel ou Debussy, la voix de son compagnon de route et les instants de franche camaraderie lui reviennent aussi précisément que les souvenirs de la veille. Lorsque plusieurs années après la mort de Goscinny, sa fille, Anne Goscinny, vient trouver Sempé pour lui proposer de publier les inédits des aventures du petit garçon, Sempé hésite. Finalement, il accepte au nom de cette amitié éternelle et au nom des souvenirs d’Anne et de ses rires qu’elle a entendus toute son enfance entre son père René et « le copain » Jean-Jacques. En octobre dernier sont parues chez IMAV éditions ses « Histoires inédites du Petit Nicolas » . C’est un péché d’enfance que de lire cela en cachette, mais, comme le dit Anne Goscinny elle-même : « La force de cette œuvre est de séduire les enfants comme les adultes. Les premiers se retrouvent, les seconds se souviennent. »

retour

 

桑貝:一切來自生活,就這麼簡單

尚-杰克.桑貝是法國著名的插圖畫家,聲名遠播法國及全世界。他為一些大報社及著名雜誌作插畫,然而,他卻非出自任何名師名校。他的技巧和靈感來自平日對人生 百態的觀察。生活即是他力量的源泉。

尚-杰克.桑貝於一九三二年八月十七日出生於波爾多。開始,他在酒業當一名經紀,做了很短一段時間,接著便服兵役前往巴黎。他來到巴黎奧斯特里茨火車站時,只有十八歲。花都向他敞開懷抱,從此,在他一生中,成了他激情和靈感的源泉。作為一名插圖畫家,開始時,事業並不很順利。他在一些地方報紙如《西南報》 (Sud-Ouest)或《這裡是巴黎》 (Ici-Paris)發表了一些畫作。他的畫線條令人稱奇、非常吸引。一天,有人向他要求再版他的其中一幅畫,這是一個著短褲的小男孩, 桑貝是從一個酒商的廣告中得到靈感創作出來的。淘氣小尼古拉就這樣誕生了。而和勒內.戈西尼(RenŽ Goscinny)的相遇,令小尼古拉變成了學校課堂的小英雄。 尚-杰克.桑貝於二十歲時和比他年長六歲的勒內.戈西尼相識。此時,戈西尼剛從紐約歸來。戈西尼曾和烏代爾佐(Uderzo)合作,創作了《阿斯泰里克斯》 (AstŽrix),和 莫里斯 (Moris)合作,創作了《幸運的盧克》 (Lucky Luke),和桑貝合作,便產生了《淘氣的小尼古拉》。這是我們童年的故事,一個小學生面對不可理解的成人世界時的 驚訝和不滅的天真。這是小尼古拉和他的小伙伴們的故事。

阿爾塞斯特(Alceste)〝是我最要好的朋友,他是一個鎮日吃東西的小胖子〞,克洛泰爾(Clotaire)〝經常和女教師有麻煩,被罰抄書〞,厄德 (Eudes)〝身強力壯,愛對著人的鼻子揮老拳〞,阿尼昂(Agnan)〝總是考第一,是女教師的寵兒〞。當然,還有露依塞特 (Louisette),〝她真漂亮,露依塞特,等我們長大後,一定結為夫妻〞。桑貝的圖畫一直陪伴著我們的小英雄成長,經風雨、見世面。當我們合上書本,小尼古拉的音容笑貌、悲傷眼淚已深深地刻印在我們的腦海裡。我們感受著一切。這是畫筆的神奇,這是桑貝的天才所致。自一九五七年起,尚-杰克.桑貝在世界各地獲得巨大成功。他的畫作發表在《Pilote》、《Paris-Match》、《Punch》、《L帾xpress》上,甚至登在《New-Yorker》的頭版。自一九六零年起,他每年出版一本畫冊。他的畫線條柔和、細膩、含蓄,充滿溫情幽默。

他為其人物注入生命,這些人物極像我們,在他們身上,我們看到了自己,我們的快樂、幸福,我們的憂愁、不幸。我們是這個在海邊用沙築城堡的小孩,這個被拒絕的失意的戀人,這個大城市裡的孤獨者,這對仍然相互傾訴、卻不知對方所云的老伴。這些畫並不憂傷,相反,令我們莞爾或哈哈大笑。不過,畫裡總是流露出一絲淡淡的懷舊之情,正是這一絲懷念之情使生活變得更美麗。我們不知不覺變成了這個對著鏡子顧影自憐的人,心中想道:〝有朝一日,這一切將煙消雲散,消失得無影無蹤!〞桑貝的畫是對生活的永恆的關注,是對我們帶點憂愁的微笑。

就算他決定暫時擱筆不再畫淘氣小尼古拉,但和摯友戈西尼卻永不分離。在勒內.戈西尼謝世近三十年後的今天,每當桑貝聆聽爵士樂或拉威爾、德彪西的音樂時,樂聲中他總是依稀聽到老友的聲音,親密無間的景象浮現在腦海中,清晰得宛若隔夜的事情。在戈西尼去世後的幾年,他的女兒安娜.戈西尼來找桑貝,要他出版未發表的小尼古拉的故事。桑貝猶豫了一下,最後,他答應了。以這永恆的友誼、以安娜的回憶、她孩提時聽父親勒內和〝老友〞尚-杰克談話時發出的笑聲的名義,他終於答應了。去年十月,《淘氣小尼古拉未發表的故事》由IMAV出版社出版了。偷偷地讀這些故事是童年的小過失,但誠如安娜.戈西尼所言:〝這作品的力量在於既令小孩子著迷亦令成人陶醉。孩子們在畫中看到自己,大人們則在畫中回到過去。〞

回到主頁


Dernière mise à jour : le 17 mai 2005