Histoire de l’Alliance Française de Hong Kong 香港法國文化協會歷史

Par Gérard Henry

 
 

La grande aventure du Festival « Le French May »
「法國五月」的精彩歷程

 
 

Le French May célèbre cette année son 25e anniversaire et un succès qui d’année en année n’a fait que grandir. Ce festival est une belle aventure née à l’origine d’une coopération exemplaire du Consulat général de France et  de l’Alliance Française de Hong Kong.

L’idée en jaillit en 1992 dans la tête du Consul général de France à Hong Kong de l’époque, Mr. Gilles Chouraqui, époux d’une artiste peintre, alors que s’annonçait en Asie une grande exposition du sculpteur Auguste Rodin, celle de faire de cette exposition le centre d’un festival des arts français centré sur le mois de mai, qui s’ajouterai a la programmation culturelle annuelle de l’Alliance Française en y intégrant certains de ses éléments. L’idée fit son chemin, M. Chouraqui dut cependant quitter Hong Kong plus tôt que prévu pour des raisons personnelles mais ce sera son successeur, M. Laurent Aublin qui reprendra ce projet l’année suivante :   
« Il y a peu de lieux où l’on sente battre le pouls de l’activité humaine aussi distinctement qu’à Hong Kong. C’est le privilège des villes-carrefours comme Paris et New York. Hong Kong est de plus le cœur et le centre nerveux de la grande poussée industrielle de la Chine du sud, prodige économique de la fin du XXe siècle.

Par son rayonnement culturel, par l’activité de ses entreprises, par le succès de ses produits, la France est brillamment représentée à Hong Kong. Nous avons l’ambition de rendre cette présence plus visible encore à mesure que Hong Kong s’affirme comme cité internationale dans une région dont le poids s’accroît rapidement. L’occasion nous en est apportée par un événement culturel de grande portée : la venue à Hong Kong d’une extraordinaire exposition de sculptures d’Auguste Rodin. Pendant un mois ces 57 œuvres, certaines monumentales (Balzac, Le baiser), d’autres historiques (la version originale du Penseur), témoignent d’un épisode déterminant de la naissance de l’art moderne, naissance qui, par ailleurs, doit beaucoup aux influences de l’Extrême-Orient.

Autour de Rodin, il a été décidé de lancer le premier festival français à Hong Kong, le mai de la France, (le French May) en vue de présenter aux habitants de Hong Kong certains aspects de ce que la France apporte au monde, les uns biens connus, les autres plus insolites.(...) Au total une trentaine de manifestations célèbrent les liens de Hong Kong avec la France dans le domaine de la musique, de la peinture, de la photographie, de la danse, de la gastronomie, du parfum et de l’urbanisme. (...) Le mai de la France est donc bien le festival de toute la France à Hong Kong et celui de tous les amis de la France. Je suis convaincu qu’il remportera un grand succès et ouvrira de multiples canaux d’échanges nouveaux entre la France et Hong Kong ».

C’est par ce discours inaugural du Consul de France Laurent Aublin que fut lancé en 1993 le premier festival du French May. Il fut mis en place par une petite équipe qui regroupait le service culturel du consulat de France dirigé par Joël Thoraval et l’Alliance Française dirigée par Christian Dumarty ; ils se partageaient la direction artistique et l’organisation. Un numéro spécial du magazine Paroles publié à 15 000 exemplaires par l‘Alliance Française servit de programme et d’outil promotionnel durant les sept premières années.

Présidé par le Consul général de France et patronné à ses débuts par le gouverneur britannique, son excellence M. Chris Patten, ainsi que le président de l’Urban Council, Dr. Ronald Leung et le président de l’Alliance Française, M. Justice Henry Litton, le French May auquel s’était joint la Chambre de commerce française présidée par M. Paul Clerc Renaud, est devenu au cours des années suivantes, après le Hong Kong Arts Festival, le deuxième grand festival des arts de Hong Kong.
Le French May à ses débuts de taille modeste s’est ensuite développé rapidement et a nécessité une plus grosse équipe d’organisation. Une ancienne association dormante intitulée Association culturelle France-Hong Kong a été réanimée, et dotée d’un nouveau conseil d’administration constitué de notabilités franco-chinoises ; cela lui a permis d’embaucher une équipe et de récolter l’argent des sponsors, rôle jusqu’alors effectué par l’Alliance Française de Hong Kong, association à but non lucratif qui tenait sa comptabilité, publiait son programme et y incorporait une partie de ses événements comme ceux notamment de danse contemporaine, de musique classique et de jazz qu’elle présentait régulièrement. Le French May pouvait donc voler de ses propres ailes sous l’égide de cette association aujourd’hui présidée par M. Andrew S. Yuan et soutenue par le Consulat général de France à Hong Kong et Macao et dont l’Alliance Française reste partenaire.

L’originalité de ce festival qui fête son 25e anniversaire au printemps 2017, est qu’il s’appuie entièrement, depuis ses débuts, sur le mécénat d’entreprises françaises et hongkongaises et ne reçoit aucune subvention gouvernementale en dehors récemment de celle du Hong Kong Jockey Club, bien que, pour certains projets, il soit soutenu par le Hong Kong Leisure and Cultural Services Department, l’Institut français (autrefois Cultures France) et l’Alliance Française. C’est donc un festival qui doit trouver son financement dans la communauté locale.

Après 25 ans, le bilan est largement positif : des centaines d'événements culturels qui ont rassemblé des milliers d’intervenants et des centaines de milliers de spectateurs. Pluridisciplinaire, couvrant à la fois les arts plastiques, l’opéra, le théâtre, la danse, le nouveau cirque, la musique, le cinéma, la mode (Le French Fashion May) et la gastronomie (Le French GourMay), le festival invite les plus grandes institutions françaises (les musées du Louvre, d’Orsay, Carnavalet, Pompidou, Picasso...), des orchestres et troupes de renom (Ballet national, Opéras de Paris, de Lyon, de Bordeaux, orchestres de Lille, de Toulouse, des Pays-de-la-Loire...), de grands chorégraphes (Angelin Preljocaj, Kelemenis, Carolyn Carlson, Marie-Claude Pietragalla, Kafig, Zingaro...), des artistes fameux (Marcel Marceau, Zao Wou Ki, Marc Riboud, Chu Teh Chun, Patrick Zachmann...), des architectes célèbres (Jean Nouvel, Christian De Portzamparc, Jean-Marie Charpentier...), et d’innombrables musiciens et chanteurs (Michel Portal, Laurent Korcia, Patricia Kaas, Emilie Simon, M, Les Rita Mitsouko...). Il a entre autres organisé des  expositions de Rodin, Picasso, Chagall, Balthus, Giacometti, Cocteau, et d’artistes contemporains tels que Bernar Venet, Patrick Zachmann, Marc Riboud, Beltina Rheims, Jean-Michel Othoniel, Nathalie Decoster, Laurent Grasso ou Philippe Ramette. Le French May travaille étroitement en partenariat avec des institutions hongkongaises et macanaises, et initie des projets associant des artistes locaux ou chinois. Il est devenu l’un des rendez-vous culturels majeurs de Hong Kong et l’un des plus grands festivals français en Asie ! 

 

 


Philippe Ramette, Le balcon, 2001. Mise à l’eau dans le port de Hong Kong
L’un des événements les plus mémorables de l’histoire du French May

一年比一年陣容強大的法國五月藝術節今年昂然進入第二十五屆。這藝術節的誕生是法國駐香港及澳門總領事館與香港法國文化協會攜手合作的一次創舉。

藝術節的概念始於1992年,時任法國駐港總領事 Gilles Chouraqui 的妻子是一名畫家,當他獲悉法國雕塑家羅丹的一個大型展覽將在亞洲地區展出時,他決定以這展覽為中心,再加上法協每年舉辦的文化節目,在五月份舉辦一個法國藝術節。當一切還在構思當中時,Gilles Chouraqui 卻因私事需提前離開香港,是他的繼任人歐博倫 (Laurent Aublin) 在翌年將計劃付諸現實:
「沒有多少地方能像香港那樣讓人們清晰地感覺到人類活動的跳動脈博,這本是通都大邑如巴黎或紐約的特點。此外,香港又是長勢強勁的華南工業:二十世紀末經濟奇蹟的心臟和神經中樞。
『通過她的文化光芒,通過她的企業活動,通過她的產品成就,法國顯赫地現身香港。隨著香港在份量正迅速增強的地區發揮了國際都市作用,我們有壯志雄心把這種存在變得更加矚目。一件饒有意義的文化大事給我們帶來了機會:由巴黎羅丹博物館借出作品並得到埃爾夫基金會贊助的羅丹雕塑大型展覽要到香港來了。為期一月,五十七件作品,某些屬大尺碼傑作 (《巴爾扎克》、《吻》),另一些具歷史價值 (《思想者》的最初原作),見證現代藝術誕生的一個決定性階段。現代藝術的誕生,再說,還多虧來自遠東的影響呢!

『圍繞羅丹,決定在香港發起第一屆法國節,定名為「法國五月」,好向香港居民介紹法國帶給世界的某些方面,其中有些已眾所周知,有些則較為奇特 (……)。一共三十多項活動,用以慶祝香港與法國在音樂、繪畫、文學、默劇、攝影、石版畫、舞蹈、建築、美食、香水、城市規劃等方面的聯繫 (……)「法國五月」因而確實是全法國在香港的節日,是法國所有朋友的節日。我深信它將取得巨大成功,並將為法港新交流開闢多元渠道。』- (曾家傑 翻譯)
1993年,第一屆「法國五月」藝術節由法國駐港總領事歐博倫先生的致詞展開序幕。它由一個小的工作團隊策劃,工作團隊由領事館文化專員 Joël Thoraval 及法協時任總監 Christian Dumarty 分別擔任藝術總監及節目統籌。在開始的頭七年,法協出版的《東西譚》成為藝術節的節目專刊。

初期,藝術節由港督彭定康擔任榮譽主席,主席是法國駐港總領事,而委員會的成員包括當年的市政局主席及香港法協的主席列顯倫大法官,還有法國商會主席 Paul Clerc Renaud 先生。「法國五月」在這些年後已成為繼香港藝術節之後香港第二大的藝術節。早期的「法國五月」規模很小,但發展迅速,很快便需要一個更大的工作團隊。一個早已停止活動,在港註冊為 Association culturelle France-Hong Kong 的機構被重新起動,並重新成立一個由法國人-華人組成的管理委員會;由委員會代表聘請工作團隊和籌集贊助資金,法協作為一個在港註冊的非牟利機構,之前一直為藝術節管理財務,出版節目表,並將經常舉辦的現代舞蹈,古典音樂和爵士樂表演等歸納於藝術節的節目表內。現時,「法國五月」由這機構策劃,在法國駐香港及澳門總領事館的支持下已展翅高飛,香港法協仍然是它的合作夥伴。

2017年春季迎來這藝術節的第二十五屆。自開始起,它的資金來源全都是依賴法國和香港的企業贊助,沒有得到任何的政府資助,除了近年獲得香港賽馬會的贊助,當然,某些節目是得到香港康樂及文化事務署、Institut français (前稱為 Cultures France) 及香港法協的支持。

二十五年過去,報告是值得鼓舞的:舉辦過的文化活動數以百計,招聚了數以千計的參與者,而觀眾更是成千上萬。節目多元化,涵蓋視覺藝術、歌劇、戲劇、舞蹈、新馬戲、音樂、電影、時尚 (「法國時裝五月」) 及美食 (「法國五月美食節」),藝術節曾邀請來港的包括一些最大型的法國機構 (羅浮宮博物館、奧賽博物館、龐比杜博物館、畢加索藝術館),著名的樂團和表演團 (巴黎歌劇院芭蕾舞團,里昂、波爾多的國家芭蕾舞團,里爾、圖盧斯、盧瓦爾河等地的交響樂團……),傑出的編舞家 (Angelin Preljocaj、Kelemenis、Carolyn Carlson、Marie-Claude Pietragalla、Kafig、Zingaro 等等),著名的藝術家 (Marcel Marceau、趙無極、Marc Riboud、朱德群、Patrick Zachmann),知名建築師 (Jean Nouvel、Christian de Portzamparc、Jean-Marie Charpentier),以及無數的音樂人及歌手 (Michel Portal、Laurent Korcia、Patricia Kaas、Emilie Simon、M、Les Rita Mitsouko 等等)。此外還舉辦了羅丹、畢加索、沙卡爾、巴爾蒂斯、賈科梅蒂、高克多,以及一些當代藝術家如 Bernar Venet、Patrick Zachmann、Jean-Michel Othoniel、Nathalie Decoster、Laurent Grasso 及 Philippe Ramette 的作品展。「法國五月」一直以來與香港和澳門的機構緊密合作,發起多個與本地或華人藝術家的合作計劃,至今已成為香港重要的文化盛事,更是亞洲最大型的法國藝術節。