Photographie/Cinéma 攝影/電影

Par Gérard Henry

 
 

Raymond Cauchetier, l’étonnant photographe de la Nouvelle Vague
法國電影新浪潮一代傑出攝影師:Raymond Cauchetier

 
 

Vous n’avez peut-être jamais entendu son nom, et pourtant si vous êtes un tant soit peu cinéphile vous le connaissez de façon familière, car ses photos font partie de votre culture et de votre propre mémoire, ainsi que du patrimoine mondial du cinéma : Jean-Paul Belmondo descendant les Champs Elysées aux cotés de Jane Seberg dans A bout de souffle de Godard, ou Jeanne Moreau, riant aux éclats entre Jules et Jim, c’est lui ! Lui, c’est Raymond Cauchetier, le photographe de plateau des films de la Nouvelle Vague, un homme qui pendant presque une décennie s’engagea avec passion dans cette folle aventure, filmant l’avant, le pendant et l’après de ce cinéma en train de se faire, présent sur les tournages de Jean-Luc Godard, François Truffaut, Jacques Rozier, Claude Chabrol, Agnès Varda, Jacques Demy... Ses photos ont fait et font toujours le tour du monde, sans cesse reproduites, et pourtant il était resté un inconnu, car l’auteur n’était jamais crédité, il fallut plus de 50 ans pour qu’il en récupère une partie des droits et fasse connaitre son nom.

Il faut le dire tout de suite. Ce ne sont pas des photos ordinaires de plateau, elles montrent une grande créativité de la part de l’auteur, qui apporte souvent un plus au film lui-même et ont joué un grand rôle dans la célébrité et la transmission de la Nouvelle Vague. Dans un bel essai qui accompagne une monographie intitulé Le photographe escamoté, Marc Vernet dit de lui qu’« il s’engage aux tout premiers pas de la Nouvelle Vague pour l’inventivité du travail, pour le noir et blanc sans éclairage artificiel, pour la communauté du commando artistique, pour la liberté de ton, pour la prise de risque dans la réalisation du neuf ». Il n’hésite pas en effet par exemple à demander à Belmondo et Seberg, de rejouer après son tournage la scène de la descente des Champs-Elysées pour refaire sa photo. « Il tire parti de la place qui lui est faite, à côté du tournage, dans ses interstices ses arrêts, ses reprises (...) son travail, son objet, ce n’est pas le film, mais le film en train de se faire » (M. Vernet)

Jeanne Moreau dans La Baie des anges de Jacques Demy, © Raymond Cauchetier

Aujourd’hui Raymond Cauchetier a 97 ans et habite toujours dans l’immeuble ou il est né à Paris, mais dans cet intervalle, il a parcouru le monde et eut de multiples aventures avant et après cette Nouvelle Vague qui l’a immortalisé. Il les raconte lui-même dans une petite autobiographie riche en péripéties : Entièrement autodidacte, son seul diplôme étant celui de l’école primaire, il fut résistant pendant la guerre, participa à la libération de Paris, fut chef du service de l’information du commandement de l’air en Indochine, photographe de guerre, animateur radio à Saigon, publia à 10 000 exemplaires un premier album Ciel de guerre en Indochine fut reconnu comme grand photographe par le Japon. Il constitua également une énorme archive de 3000 photographies du patrimoine indochinois à la demande du roi du Cambodge, trésor disparu car irrémédiablement détruit par les Khmers rouges lors de la prise du palais royal. De passage à Hong Kong et Macao en 1954, il fit quelques photos avec son rolleiflex, récemment retrouvées dans un tiroir et exposées d’ailleurs a la Fine Art Asia en octobre 2017 à Hong Kong. Revenu en Europe, il se passionna ensuite pour la sculpture romane constituant une gigantesque documentation de plus de 30 000 photos sur ce sujet.

Le public hongkongais aura la chance de voir une sélection des célèbres photos de Raymond Cauchetier sur la Nouvelle Vague exposées par l’Alliance Française à la Broadway Cinématheque à Yaumatei lors du festival du film français.

Exposition:
Photo de cinéma : Image of the French New Wave
by Raymond Cauchetier
25/11 - 10/12/2017
1/F, Broadway Cinematheque

 

你可能從未聽過這名字,但如果你稍為對電影有點痴狂,就會對他有某程度的認識,因為他的照片不單是你所屬文化的一部分,更是你回憶的一部分,甚至還稱得上是全球電影界的瑰寶:尚保羅貝蒙多(Jean-Paul Belmondo) 與珍茜寶 (Jane Seberg) 在尚盧高達的《慾海驚魂》(A bout de souffle) 中並肩走下香舍麗榭大道,還有珍摩露在《祖與占》(Jules et Jim)裏仰天大笑,這兩張經典相片…… 正是出自Raymond Cauchetier 之手!
Jean-Luc Godard, A bout de souffle (1959) © Raymond Cauchetier

Raymond Cauchetier — 法國新浪潮電影攝影師。差不多整整十年的時間,他充滿熱誠地從事這項瘋狂事業,拍攝了法國電影新浪潮的之前、期間和之後的整個進程,走進尚盧高達 (Jean-Luc Godard)、杜魯福 (François Truffaut)、積葵羅齊耶 (Jacques Rozier)、查布洛 (Claude Chabrol)、安妮華達 (Agnès Varda)、積葵丹美 (Jacques Demy) 的片場,按動相機快門…… 他的相片過去甚至現在都經常在世界每個角落出現、流傳,只是他本人仍是名不經傳,因為,作品的創作人總是得不到應有的榮譽;他也要超過50年後才取回應有的益權,以及名聲。

既然開了頭,就不妨趁這機會多講一些。這些電影劇照絕對非比尋常,因為它們反映出攝影師從劇照角度所發揮的巨大創意,往往為電影帶來錦上添花的效果,甚至為新浪潮的揚名和傳播起了重大作用。馬克維爾寫了一篇標題叫《瑟縮的攝影師》(Le photographe escamoté) 的優美文章,寫到他「他早在新浪潮之初就全情投入,為劇照發揮創意,周旋於只有黑白、沒有人工燈光的框框之內,在藝術家圈子裏奔走,追求自由奔放的色調,且敢於冒險,但求推陳出新。」例如,在尚保羅貝蒙多和珍茜寶在拍完那個走下香舍麗榭大道的鏡頭後,他會毫不猶豫就要求再來一次,因為他還要拍劇照。「他善用了為他而設的空間位置 — 片場的角落、間場之時、暫停的片刻、重攝 (……)。他的作品、所拍攝的對像並不是電影,而是製作中的電影」— (馬克維爾)

今年,Raymond Cauchetier已經97歲,他仍住在出生時的巴黎樓房,然而,這九十七年間他走遍了全世界;法國電影新浪潮令他永垂不朽,而他在新浪潮之前和之後還有過無數次旅程。在他的一篇簡短的自傳中,他向我們講述了很多自己的精采故事:他完全無師自通;唯一的文憑就是小學畢業證書;在戰爭期間他加入革命軍,有份參與解放巴黎;並擔任印度支那空軍指揮資訊部總管;越南西貢的收音機節目製作人;出版了第一本相片集《印度支那的戰空》,發行量達一萬本,被日本譽為偉大的攝影師。他還應柬埔寨國王的要求,建立了印度支那遺跡的圖片庫,相片量達三千張。然而這個寶藏卻因為赤柬的攻擊而遭受無法挽回的損失。1954年,他經過香港和澳門,用Rolleiflex相機拍了一些相片。這些相片最近才被人發現在抽屜裏,且已經在2017年10月在香港的亞洲美術展展出。回到歐洲後,他醉心於羅馬建築,拍下了三萬張這個主題的相片。
在香港法國電影節期間,香港市民將有機會到油麻地百老匯電影中心參觀由法國文化協會舉辦的「法國電影新浪潮:電影劇照展」,欣賞Raymond Cauchetier部分著名作品。