French Cinepanorama 香港法國電影節

Texte : Jean-Sébastien Attié

 
  Le French Cinepanorama fête sa 50e édition !
香港法國電影節 邁向第五十屆
 
 

La sélection de la 50e édition du Hong Kong French Film Festival s’est déroulée dans une incertitude constante mais confiante, si l’on ose écrire : celle des dates de sortie des œuvres contemporaines, et celle de la disponibilité sur des formats numérisés actuels des œuvres passées.

Car plonger dans plus de 50 ans de cinéma conduit à redécouvrir des films magnifiques mais avec la frustration de ne pouvoir disposer de fichiers numériques et/ou de sous-titres au minimum anglais.

La crise sanitaire a également eu pour effet de geler à la fois les projets de tournage et les sorties en salles. En France, qui obéit toujours à une chronologie des médias bousculée par l’impatience ou l’empressement d’un public biberonné aux séries et toujours plus insatiable, l’inconnue d’une sortie possible en salles impose aux distributeurs de conserver les films dans les tuyaux, en attendant des jours meilleurs. Elle conduit aussi les producteurs à trouver une issue facile en confiant leurs œuvres aux plateformes digitales. De fossoyeuses supposées du septième art, elles trouvent ici un rôle inespéré de chevalier blanc du cinéma français !

Forte de ces contraintes, l’équipe du Festival a pu mener durant les six derniers mois un travail titanesque – le terme est choisi à bon escient cannois – pour constituer la sélection la plus riche de de ce demi-siècle d’existence. Entre envies, promesses, reports, acquisitions des plateformes, nous avons néanmoins réussi à sélectionner plus de 25 œuvres de 2020 et 2021 et près d'une trentaine de films pour notre rétrospective, pour présenter au final plus de films que jamais, dans un feu d’artifice artistique et cinématographique. Nous espérons donc que le public hongkongais justifiera par son affluence un tel effort.

Le cinéma est plus que jamais miroir de son temps et des préoccupations actuelles, ainsi qu’une fenêtre sur la réalité, rêvée ou concrète : en témoignent les nombreux films dont les personnages sont affublés de masques chirurgicaux ! Mais aussi et surtout les thèmes couverts et récurrents, avec entre autres le climat, la solitude, la mort, le destin, la place de l’humain dans la société. Et aussi, beaucoup de films loufoques, drôles et acerbes, illustrations s’il en est de l’absurdité de l’existence dans un monde en proie aux flammes.

Nous en livrons les grands axes en exclusivité pour Paroles.

A. Hong Kong Premiere & Exclusive
Nous avons donc jeté notre dévolu sur plus de 20 films de 2021 qui sont programmés en exclusivité à Hong Kong : l’équilibre a été recherché entre drames, comédies, films familiaux, Art-et-Essai.

Une place a été laissée à de jeunes réalisateurs et réalisatrices – chaque année plus nombreuses, démontrant ainsi une véritable mue de cette industrie. En témoignent la Palme d’Or de 2021 Titane de Julia Ducournau, en ouverture de notre édition présentée en Séance de soir, ou encore Aline ! Ces films réalisés par des femmes représentent presque 50 % de cette sélection, et n’ont bien sûr pas été choisis sur ce critère mais parce qu’ils sont bons et nous ont séduits. Simplement, le monde du cinéma réussit peu à peu à laisser une place et des opportunités égales aux femmes, ce qui se retrouve dans les sélections en festival.

Nous nous réjouissons également de la distribution et de la sortie à Hong Kong de plusieurs films français cette année, pourtant si difficile pour tout le secteur. Que les distributeurs hongkongais soient ici remerciés.

Enfin, l’ouverture du festival se réalisera en fanfare avec le très attendu Eiffel, de Martin Bourboulon, avec Romain Duris dans le rôle-titre, accompagné de la révélation franco-britannique de la série Sex Education, Emma Mackey.

Absurde, humour et crises de nerfs
L’absurde ainsi que des personnages au bout du rouleau est l’une des tendances de notre sélection, déjà très présente dans la pléthore de films visionnés pour notre choix.
Signe de l’époque, cette remise en cause personnelle et sociale, voire politique, se retrouve dans nombre de films qui ont été tournés durant la crise sanitaire : confinements, angoisse, peurs. L’absurde est un exutoire et le cinéma un révélateur, comme toujours, de notre époque.


Cette musique ne joue pour personne de Samuel Benchetrit

Que ce soit dans la sélection annuelle comme dans la rétrospective, l’humour et la dérision sont toujours présents. Outre la joie de pouvoir présenter des grands succès de 2021 comme Kaamelott : Premier volet, nous avons préparé une sélection « absurde » de grande qualité. De Barbaque, avec ce couple de bouchers obsédés par les végans, au surréaliste Zaï Zaï Zaï Zaï de François Desagnat, en passant par l’odyssée décalée de Tralala des frères Larrieu, film musical superbe et original sur des musiques composées par Bertrand Belin, nous voyageons dans un cinéma critique et lucide de notre époque, en passant par le rire et la dérision.

Des caractères dans la tourmente
Les portraits de femmes comme d’hommes sont aussi saisissants : Cette Musique ne joue pour personne, Un autre monde, Rose, Rien à foutre, Une jeune fille qui va bien, autant de grands moments d’émotion et de cinéma, portés par des comédiens et comédiennes exceptionnels. On aura un plaisir particulier à retrouver Françoise Fabian (87 ans) qui campe une femme de 78 ans en pleine renaissance, ou Adèle Exarchopoulos qui continue une carrière audacieuse et suit aussi de jeunes réalisateurs. La relève est assurée avec une brochette de jeunes comédiens tels que Rebecca Marder, Anthony Bajon, Lyna Khoudri.

B. Une Rétrospective exceptionnelle pour la 50e édition
Le choix de près de 30 films, parmi les milliers sortis en 50 ans ou présents parmi nos sélections, a été une gageure. Et parfois un crève-cœur puisqu’il nous a fallu réduire la liste et sacrifier quelques pépites et chefs-d’œuvre.

Nous avons donc privilégié quelques axes :
– Faire plaisir : retrouver une série de grands succès intemporels – des films populaires et divertissants – pour la famille et les amis avec Intouchables, La Boum, Le Dîner de cons, Les Visiteurs, Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre...
– Être exigeant : redonner un écrin pour des chefs-d’œuvre incontournables et marquants du cinéma français. Tchao Pantin, Nous ne vieillirons pas ensemble, Van Gogh, Cyrano de Bergerac, Le Dernier Métro.
- Redécouvrir des films rarement ou jamais montrés en salles à Hong Kong : La Maman et la putain, Loulou, La Folie des grandeurs...

De même, le partenariat scellé avec le Jewish Film Festival de Hong Kong se renforce cette année et nous avons co-sélectionné deux films splendides et forts : Rose et Une jeune fille qui va bien, qui se font écho, l’un sur une vieille femme qui se redécouvre, l’autre sur une très jeune femme que le destin et l’époque empêchent de réaliser ses rêves. Deux films magnifiques.

Nous avons également repris le poignant Au revoir les enfants de Louis Malle qui sera présenté lors d’une séance spéciale ainsi qu’au LFI pour les élèves de l’établissement.

C. Cinema for the Climate
Repris du dernier Festival de Cannes, ce format met en valeur le climat qui est la grande préoccupation de ce début de siècle. Et pour cause. Il mobilise largement les artistes, dont les plus grands noms s’associent à des productions de plus en plus abouties et variées.

De Bigger Than Us de Flore Vasseur produit par Marion Cotillard, artiste très engagée dans cette cause, au Animal de Cyril Dion (Demain), en passant par Legacy de Yann Arthus-Bertrand ou Marcher sur l’eau d’Aïssa Maïga, la sélection est particulièrement riche.

D’autant que le Festival s’associe aujourd’hui à Greenpeace qui fête également ses 50 ans − l’association est en effet née en 1971 à Vancouver ! L’occasion de partager un message fort et de réaliser une campagne de sensibilisation. Plusieurs rencontres et débats sont organisés dans le cadre de notre programmation.

Plus de 50 ans de Festival
Si l’Alliance Française de Hong Kong a porté dès sa création un ADN de cinéma − la première programmation fut celle des Vacances de Monsieur Hulot (Jacques Tati, 1953) au Queen’s Theatre en novembre 1953, ce n’est qu’au début des années 70 que le rythme annuel et la forme régulière du Festival furent mis en place.

C’est aussi autour de cette époque que l’Alliance Française connut une croissance très soutenue, alors même que la Nouvelle Vague donnait à la France une visibilité accrue auprès de tous les amoureux du cinéma de par le monde.

Le Festival de l’Alliance Française fut organisé exclusivement pendant une trentaine d’années dans des salles publiques, du Science Museum au City Hall, sur un format de quatre ou cinq jours. Le festival proposait entre huit et douze films par an. Les plus jeunes d’entre nous ne réalisent pas la matérialisation des films avant l’ère du digital : les bobines de 35mm ou de 16mm qui nécessitaient une logistique très particulière, des moyens de transport beaucoup plus lents ou rares, et peu de salles équipées des meilleures techniques. Une autre époque !

Peu à peu, et avec une certaine libéralisation des voyages intercontinentaux, de plus en plus d’artistes purent participer au festival, en particulier à partir des années 80 : Philippe de Broca, Pierre Richard, Thierry Lhermitte, Jean-Pierre Cassel, Jean Carmet, pour ne citer que ces quelques noms, firent l’honneur de participer à notre événement.

Sur les 20 dernières années, bien sûr, à l’exception notable de 2020 et 2021, chaque année a permis d’accueillir un ou plusieurs talents : Léos Carax, Gaspard Ulliel, Benoît Jacquot, Cédric Klapisch, Michel Hazanavicius, Ana Girardot, Pierre Salvadori, Pierre-François Martin-Laval pour ne citer que quelques-uns.

Le Festival a également pu mettre en place toute une série de programmes de formation et organiser des rencontres avec le Lycée français, des universités, des écoles de cinéma, des projections dans des lieux extérieurs comme dans des écoles locales. Ces programmes sont importants dans la mesure où ils font découvrir notre cinéma à des publics qui y sont assez peu exposés.

En 1993, le Festival a été récompensé par le Montblanc de la culture Award, décerné par Sir Run Run Shaw.

Le Festival a été soutenu pendant ces 50 années par de nombreux sponsors parmi les entreprises installées à Hong kong : Banque Transatlantique, TV5 Monde, HK Tramways actuellement, Mazars, Air France, Dragages, Crédit Agricole, Groupama, GAN, Amundi, Société Générale, BNP Paribas, Quam, Global Alliance Partners, agnès b, entre autres. Tous ont contribué à un moment ou un autre au développement, au succès et à l’ancrage du Festival à Hong Kong. Qu’ils en soient ici encore remerciés, la gratitude est, elle aussi, éternelle !

 

第五十屆香港法國電影節在選片過程中雖然一直未能確定片源,幸好情況最後仍在掌握之中;問題主要在於現今作品發行日期不明,而舊有作品現時又未必有數碼格式可提供。

超過五十年的電影長河中不乏鉅作,可惜並非所有作品都有數碼檔案及/或英文(先不論其他語言)字幕。

另一方面,疫症大流行又令新作的攝製及上映進度停滯不前。在法國,電影的出爐一向要視乎觀眾。片商看到觀眾對連續劇感到煩厭或急不及待欣賞新片(觀眾的慾望是無底深潭),就會加快推出新片上畫。由於發行商亦不能掌握確實上映日期,所以會先行將作品收起,留待最佳時機。這個問題亦引致製片商最後捨難以易,將作品交予數碼平台播放。有人認為數碼平台是電影市場的掘墓人,但他們今次的確為法國電影解決了燃眉之急!

雖然有以上諸多阻滯,但香港法國電影節團隊仍在過去六個月使出「洪荒之力」,致力囊括半個世紀以來最精華的部分。我們背負着期望與承諾,又經歷過延期及平台收購,終於選出近三十部2020 年至2021年的近期作品,以及二十多部懷舊作品,超過任何一屆,但願電影的熣燦火焰,繼續熊熊燃燒。因此,我們希望得到香港影迷的支持。你們能夠親身入場欣賞,就是對我們最好的回饋。

電影是其時代以及當時焦點問題的最佳寫照,又是透視現實、夢想或具體情況的窗戶,如今這種作用更是突出,例如,現在許多戲裏角色都戴着外科口罩!然而,在所涵蓋的主題之中,最重要而又反複出現的,還是氣候、孤獨、死亡、命運、人類在社會中的位置等等。此外,還有許多古怪、有趣、尖銳的電影,刻畫出紛亂不休的世代裏,種種光怪陸離的片段。

我們特別會為《東西譚》讀者簡介今次電影節的安排框架

A. 香港首映及獨家環節
首先要特別介紹的是,我們所挑選的二十多部只為香港而設的2021 年作品,包括劇情片、喜劇片、家庭片、驚悚片、藝術片,各類的比例相當。


Titane de Julia Ducournau

有見電影界裏近年越來越多年青導演冒起,我們亦專門為他們預留了名額,例如,由 Julia Ducournau 執導的 2021 年金棕櫚獎作品《Titane》,將成為今屆電影節的開幕首映作品!另外還有《Aline 愛的力量》﹗這些由女導演執導的作品幾乎佔了年青導演類別的一半;女導演本身當然並非遴選標準,而是作品本身出色。簡單而言,電影界正逐漸給予女性發揮空間和公平機會,從電影節的選片亦反映這一點。

我們亦樂見今年有幾部法國電影在香港發行及上映,在整個電影業界都面對困難的時候,這一點實在殊不容易。在此感謝香港的發行商。

電影節的開幕電影將上映萬眾期待的《艾菲爾》(Eiffel),Martin Bourboulon 執導,Romain Duris及在《性愛自修室》(Sex Education)擔演主角的英法混血女星Emma Mackey合演。

荒誕、幽默、神經衰弱
我們揀選作品的另外一個特色是荒誕的劇情以及角色(雖然在不少已選作品中這項元素已是頻繁出現)。
電影是時代的印記,而在疫情期間拍攝的許多作品裏都刻畫了在封鎖、焦慮、恐懼之下,對個人、社會甚至政治層面的疑問,但有一點不變的是,荒誕是我們所處時代的出口,而電影的作用正是揭示荒誕。

不論在新片還是回顧片裏,幽默和嘲諷都是不可或缺的元素。除了放映《卡美洛(第一部曲)》等 2021 年的大作之外,我們還準備了優質的「荒誕」節目,包括《肉罷不能》(講述一對痴迷素食的屠夫夫妻)、François Desagnat 的超現實電影《Zaï Zaï Zaï Zaï》,還有Larrieu兄弟執導、以古怪旅程為主題的原創歌舞電影《Tralala》——讓觀眾在Bertrand Belin 炮製的音樂伴奏之下旅遊,在歡笑與嘲笑之餘,感受對我們處身的時代嚴厲又精準的批判。

紛亂裏的人物
不少入選作品裏有精采的男女角色描寫:《音柔硬漢》(Cette musique ne joue pour personne)、《另一個世界》(Un Autre Monde)、《露絲》、《活在當下)(Rien à foutre)、《無憂的女孩》(Une jeune fille qui va bien),演員的情感細膩,演技出色。其中,Françoise Fabian(87歲)飾演的 78 歲老婦,簡直活靈活現;Adèle Exarchopoulos 則為追求事業突破而勇往直,積極與年青導演合作。新一代的演員亦人才輩出,例如Rebecca Marder、Anthony Bajon、Lyna Khoudri。

B. 第五十屆電影節特別的電影回顧
過去五十年共發行過數千部電影,要從中挑選三十部實在是項艱鉅的考驗。為了縮窄名單,有時不得不忍痛放棄一些精品和殿堂級大作。

為此,我們設下幾項篩選條件:
– 賞心悅目:適合家人朋友一同欣賞,受歡迎又富娛樂性的永恆經典 ——《閃亮人生》(Intouchables)、《初吻》(La Boum)、《黐餐遊戲》(Le Dîner de cons)、《失驚無神外來人》(Les Visiteurs)、《美麗新世界之女王任務)(Astérix et Obélix: Mission Cléopâtre)……
– 動魄驚心:法國影壇不可磨滅而又傑出的鉅作——《血債血償》(Tchao Pantin)、《難相廝守》(Nous ne vieillirons pas ensemble)、《梵高》(Van Gogh)、《大鼻子情聖》(Cyrano de Bergerac)、《最後一班地鐵》(Le Dernier Métro)。
– 發掘極少或從未在香港上映的作品 ——《兩個女人》(La Maman et la putain)、《情人奴奴》(Loulou)、《鬼馬丞相》(La Folie des grandeurs)……

另外,我們與香港猶太電影節達成合作;今年為加強關係,我們合力挑選了兩部精彩而強力的作品——《露絲》、《無憂的女孩》(Une jeune fille qui va bien)。兩片互相呼應,一部講老婦重新發現自己,另一部講年輕女子為追尋夢想與命運和時間搏鬥,都是不可多得的
佳作。


Nous ne vieillirons pas ensemble de Maurice Pialat

我們又挑選了路易馬盧(Louis Malle)的淒美作品《童年再見》(Au revoir les enfants),作特別放映,並將在法國國際學校供學生欣賞。

C. 環保電影
氣候變化是世紀之交的重大議題,為引起更多關注,我們借用了上屆康城影展的安排方式,希望能激發更多藝人參與,利用他們的名氣,催化出更多成功及多元化的作品;收錄作品有由Flore Vasseur執導、熱心環保電影人 Marion Cotillard 製作的《茲事體大》(Bigger Than Us)、Cyril Dion(曾執導《自己地球自己救》(Demain)的《動物:生命之匙》(Animal)、Yann Arthus-Bertrand執導的《寶貴的承傳》
(Legacy)、Aïssa Maïga的《水上行》(Marcher sur l'eau),涵蓋豐富題材。

不得不提的是,電影節現在與綠色和平合作,適逢綠色和平亦正在慶祝成立五十週年(1971年在溫哥華創立)所以是傳遞重大訊息並開展宣傳的絕佳機會﹗大會亦安排了幾場會議及辯論。

電影盛事五十載
香港法國文化協會由成立之初就彷彿帶有電影的DNA。其第一個節目是1953年11月在皇后劇院上演的《胡洛先生的假期》(Les Vacances de Monsieur Hulot,Jacques Tati 執導,1953年上映),但要到 1970年代初才確立定期每年舉辦的電影節形式。

香港法協的長年逐步增長亦正是在這時候開始,又正好法國電影新浪潮使法國為世界各地電影迷所認識。
法國文化協會的法國電影節,約在三十年前起特別選在公眾場所開放,包括科學館、大會堂,為期四至五日,每年有八至十二部電影上映。現在,最年青的一代人都未見過數碼時代之前的電影實物載體——35毫米或16毫米菲林卷,需要以特別的方式運送;而且,以前的交通又疏落和緩慢得多,戲院的設備更是局限,完全是另一個時代﹗

慢慢,隨着跨洲旅行開始變得普及,越來越多藝術家能夠參與香港的影展,特別是1980年代開始——Philippe de Broca、Pierre Richard、Thierry Lhermitte、Jean-Pierre Cassel、Jean Carmet(人名太多,無法盡錄)均曾是我們活動的座上貴賓)。


Ana Girardot et Cédric Klapisch à Hong Kong, 2017

而在過往二十年間(當然除了2020年及2021年以外),每年都有一位或以上的電影專才光臨,例如Léos Carax、Gaspard Ulliel、Benoît Jacquot、Cédric Klapisch、Michel Hazanavicius、Ana Girardot、Pierre Salvadori、Pierre-François Martin-Laval。

後來,電影節又設立一整套推廣計劃,並探訪法國國際學校、各間大學、電影學院;安排在戶外場館及本地學校放映。這些活動的重要意義在於將我們的電影介紹給未有太多機會接觸法國電影的大眾。

1993年,電影節榮獲邵逸夫爵士轉贈 Montblanc de la Culture 基金會頒發給他的國際藝術大獎的獎金。

過往五十年間,我們得到過多間公司或組織的贊助,包括香港本土的公司:Banque Transatlantique、TV5 Monde、香港電車公司、中審眾環(香港)、法國航空公司、香港寶嘉、Crédit Agricole、Groupama、GAN、Amundi、法國興業銀行、法國巴黎銀行、華富國際、Global Alliance Partners、agnès b,未能盡錄。感謝他們為電影節在香港的發展、成熟、札根付出過的貢獻。再次衷心感謝,厚愛永誌難忘!